ocean entete L'océan Dune du Pilat

El océano

Face à la dune : 5000 km d’océan

Après une ascension pénible par le sable ou par les escaliers, vous y êtes : un paysage vivifiant s’offre à vous. À perte de vue, l’océan, qui, au grès des marées, découvre les sables du banc d’Arguin et du banc du Toulinguet, les passes du bassin d’Arcachon, la longue flèche de sable de la presqu’île du Cap-Ferret. Plus loin, on aperçoit la lagune du Bassin.

Réserve-Naturelle-Nationale-du-Banc-d’Arguin

La Réserve Naturelle Nationale du Banc d’Arguin

Formé de plusieurs îlots inhabités, le banc d’Arguin est une aire de nidification, d’hivernage et de halte migratoire pour de nombreuses espèces d’oiseaux marins et littoraux (huîtrier pie, bécasseau variable, gravelot à collier interrompu…). Au printemps, des milliers de Sternes caugek s’installent chaque année sur ce site d’importance internationale pour la conservation de l’espèce.

À la belle saison, les écovolontaires de la SEPANSO accueillent et informent les visiteurs sur ce milieu naturel fragile.

Le phare du Cap Ferret

Le Phare, tel que vous le voyez aujourd’hui date de 1947.

Le tout premier phare, construit en 1840 fut détruit par les Allemands désertant les lieux…

Vous verrez d’ailleurs sur le site un bunker au pied du phare.

LE PHARE DU CAP FERRET 2 L'océan Dune du Pilat
LA POINTE DU CAP FERRET 2 L'océan Dune du Pilat

La pointe du Cap Ferret

C’est ici que se rencontrent le Bassin à l’eau calme et l’Océan Atlantique. Sur la plage, un vaste ensemble de bunkers est en cours d’enfouissement.

Le Bassin d’Arcachon et ses passes

Le bassin d’Arcachon forme une baie, dans laquelle l’océan entre et sort deux fois par jour.
À chaque marée, 200 à 400 millions de m3 d’eau s’engouffrent par les passes, seuls accès pour les bateaux. La navigation y est très difficile et peut s’avérer dangereuse.

LE BASSIN DARCACHON ET SES PASSES 2 L'océan Dune du Pilat

Autour de ce rond miroir d’eau, le Bassin d’Arcachon, un cirque sinueux profile ses lisières de pins et de sable, boursouflées de dunes, les unes boisées d’un vert de bronze, d’autres sauvagement nues, aux crêtes d’argent rose, couleur de désert.

Partout un océan de silence et de solitude. Les petits villages de pêcheurs ressemblent à des vols d’oiseaux de mer posés sur la plage (Jean Balde)1.

1 Jean Balde (1885-1938) – écrivaine bordelaise

Encuentra en la misma sección